Vision Competences

Diagnostic - Conseil - Recrutement - Coaching - Formation

www.vision-competences.net 



Apprenons à Soigner Notre Image Professionnelle

 


 

 

Lorsque nous avons rendez-vous, pour la première fois, avec quelqu'un, ce qui va l'intéresser avant tout, c'est l'image que nous lui renvoyons. Avant même la poignée de main, cette image-là parlera déja de nous et nous présenteraà lui. Elle lui montrera en quelques secondes (40 secondes disent certains spécialistes), notre apparence (morphologie, style vestimentaire, choix des couleurs, coiffure, accessoires...maquillage chez la femme), notre allure, notre visage, notre regard....

 


 

Notre interlocuteur balayera très rapidement l'ensemble de ces éléments et se fera une première impression, celle qu'il vient d'avoir de nous. Elle peut être bonne, moins bonne et parfois, mauvaise. Cette première impression est unique, on ne peut ni la refaire, ni la rectifier, ni la rattraper. C'est fini le coup est déjà parti !

 


 

C'est seulement après ces premiers éléments qui forgent sa première impression, que notre interlocuteur s'intéressera progressivement et en fonction de la durée et de l'objet de la rencontre, aux autres vecteurs de notre image qui parlent aussi de nous:  poignée de main, voix (intonation, rythme, débit, puissance, ...), gestes, posture, occupation de l'espace, sourire, assurance de soi, crédibilité, personnalité, pertinence du discours, argumentaire...

 

 

NOTRE IMAGE PROFESSIONNELLE EST UN CAPITAL

 


 

L'ensemble de ces vecteurs de notre image sont les éléments fondamentaux de notre langage verbal et de notre langage non verbal. Des études ont montré que le langage non verbal est responsable de 55 % de l'impression que nous laissons aux autres et que nos interlocuteurs et notre auditoire ne retiennent globalement que 7 % de notre discours.

 


 

En fin de compte, la confiance que nous inspirons, dépend largement de la cohérence entre notre discours (le fond) et notre apparence (la forme). Certes, ce que l'on dit est bien mais ce que l'on est, l'est encore mieux. Ainsi, que nous en soyons conscients ou non, les cinq premières minutes de notre contact avec quelqu'un sont déterminantes.


 

Tout ceci est d'autant plus vrai que notre monde d'aujourd'hui est fortement marqué par le règne de l'image.


Nos administrations publiques, nos entreprises publiques et privées, ne se  limitent plus à développer des théories sur la compétence, la performance, la croissance, le client-roi..., elles ont ajouté à leurs préoccupations, des codes vestimentaires qui, parfois même, sont imposés aux visiteurs.


 

D'ailleurs pour conforter leur détermination, bon nombre d'entreprises et d'organisations investissent dans la constitution d'une garde robe professionnelle destinée à habiller correctement leurs personnels. C'est aussi une manière de valoriser ses ressources humaines tout en en renforçant l'image institutionnelle.


 

Ce n'est donc pas fortuit si l'une des curiosités les mieux partagées dans nos entreprises et organisations reste ce regard scrutateur et dépouilleur que chacun de nous a tendance à porter sur le collègue, le supérieur hiérarchique, le collaborateur, le client, le banquier, l'assureur, l'investisseur, le DG, l'homme politique, l'administrateur, le ministre, le candidat à une élection, le chef de l'Etat, etc. Si quelques uns parmi eux ne se soucient guère de leur image professionnelle, eh bien, d'autres  s'en chargeront à leur place et véhiculeront des rumeurs, qu'elles soient justes ou fausses.


 

Dans l'entreprise, chacun y va de son expertise et ces experts en interne qu'on retrouve dans toutes les catégories socio-professionnelles, ne laissent rien au hasard, ils s'intéressent à tout: un costume qui redouble, un boubou re-teint, une coupe de cheveux à l'ancienne, une couleur de chemise non adaptée, l'unique paire de chaussures portée du lundi au vendredi, un parfum, une couleur de cravate, la voix, la démarche, les fautes à l'oral comme à l'écrit, la calligraphie mal soignée, le bavardage à longueur de journée, le manque d'organisation, le manque de charisme, le manque de goût, etc. Tout y passe, surtout les éléments sensés ternir l'image professionnelle.


 

Quotidiennement, nous sommes observé par notre environnement, à travers un contact direct  ou à travers les médias visuels. Les personnes qui nous observent ou qui sont à notre écoute, reçoivent de nous des messages intentionnels ou non intentionnels, qu'elles associent à leurs impressions personnelles pour construire l'image qu'elles se font de nous.

 

 

MISONS SUR DES VALEURS

 

 

L'habit fait bien le moine. Pour s'en convaincre, observez la manière dont s'habillent certaines personnes dans votre entourage. Dans leurs tenues, elles donnent l'impression de faire dix ans plus que leur âge réel.   

 


 

Notre personnalité a ses ambassadeurs, ce sont nos messages personnels:

 

 

  •  Lorsque nous serrons la main de quelqu'un,

     

  •  Lorsque nous envoyons une lettre qui sera lue par quelqu'un d'autre,

     

  •  Lorsque nous conduisons une réunion,

     

     
  •  Lorsque nous nous exprimons en public,

     

     
  •  Lorsque nous délivrons un message en réunion de Conseil d'Administration ou devant des bailleurs,

     

     
  •  Lorsque nous prenons la parole dans une cérémonie,

     

     
  •  Lorsque nous nous aprêtons à recevoir une décoration,

     

  •  Lorsque nous sommes attendu par un public,

     

     
  •  Notre image vestimentaire,

     

     
  •  L'opinion que notre Secrétaire a de nous lorsque nous passons devant elle,

     

     
  •  Lorsque nous sommes en famille, au super marché, à l'aéroport, à la plage...,

     

     
  •  Notre signature, notre sourire, notre regard, nos mains moites, notre col de chemise noir de taches,
  •  

     Etc.

     

 

 

Tous ces éléments s'expriment et transmettent des messages aux autres. Que nous le voulions ou non.


 

De nos jours, le recrutement et la promotion professionnelle ne sont plus conditionnés par les seules compétences techniques. Il faut  y rajouter entre autres, les qualités humaines et relationnelles.


 

L'image du Manager est étroitement liée à l'image de son entreprise (l'image institutionnelle). Elle en est même une vitrine. Le Manager est appelé à représenter son institution, à s'exprimer en son nom, à engager sa responsabilité, à engager sa parole, à traiter avec des partenaires, des clients, à se battre dans le champ concurrentiel, à remettre sa carte de visite à des tiers, à aller vers les médias...

 


 


On ne demande plus au Manager de simplement faire son travail, et même le faire bien. Ce n'est plus suffisant. La réussite professionnelle ne dépend pas uniquement de ce que l'on fait dans la fonction que l'on occupe, mais dépend aussi et largement, de la manière dont on le fait et du style de relation que l'on établit avec les différents acteurs.


 

Se faire un nom, valoriser son image professionnelle, savoir traduire des valeurs de l'entreprise dans son image, sont devenus des facteurs clés de succès et d'intégration professionnelle.


 

Cependant, force est de reconnaitre que quelque soit le coup de soins qu'aurait reçu l'image du Manager, si son organisation peine à améliorer la sienne, l'effet d'impact attendu ne se produira jamais. L'image institutionnelle renvoyée aux autres par une entreprise ou une organisation, renferme un flux d'informations qui renseignent sur le design de ses locaux, sa position géographique, l'occupation et la distribution de l'espace, l'accessibilté, l'epace vert, le choix des couleurs de peinture, de rideaux, le confort des bureaux, le parc automobile, la tristesse/frustration ou la passion/motivation de son personnel, le style de management/leadership, le style vestimentaire du personnel, le charisme et l'envergure du chef, sa représentativité, sa capacité à porter les valeurs de la structure, l'assurance de soi, etc.

 

 

 

Travailler sur l'image d'un collaborateur c'est lui permettre d'exprimer tout son potentiel et de devenir un maillon important de la chaine, nécessaire à la composition d'ensemble, au même titre que chacun des autres maillons. C'est un investissement dont le retour est certain et même immédiat.

 


 

Beaucoup d'entreprises et d'organisations dégagent une image très attractive. Il suffit de passer devant leurs locaux aux façades imposantes, avec des véhicules propres garés devant, un personnel bien habillé, une sérénité extérieure rassurante, pour avoir envie d'y travailler. Cette image institutionnelle est aussi une bonne stratégie d'acquisition de talents externes.

GARDONS L'EQUILIBRE

 

 

 

Il existe souvent un décalage important  entre l'impression que nous avons de nous-même et l'image que nous renvoyons aux autres.Notre éducation, notre expérience, sont souvent la cause principale de cet écart. Ce décalage est également source d'incompréhension, de conflit avec les autres et d'inadaption à nos postes de travail. Il est donc important de:

 

 

  •  Prendre conscience de l'importance de l'image dans le monde professionnel;

     

  •  Faire le point sur le comment nous nous voyons;

     

  •  Voir comment nous sommes perçu par les autres, particulièrement, par les membres du groupe auquel nous appartenons;

     

  •  Connaitre notre style, nos couleurs et notre morphologie pour en faire des atouts;
  •  Comprendre et apprécier les écarts qui peuvent exister entre les images (ce que nous voudrions être, ce que nous sommes réellement et ce qu'on nous demande d'être) et trouver des méthodes pour les réduire;

     

  •  Savoir adapter notre comportement aux circonstances et aux personnes afin de pouvoir évoluer dans notre métier ou nous y adapter.

     

Il y va de la crédibilité que nous souhaitons que l'on nous accorde.

 


 

On ne nous demande pas d'être beau car chacun de nous a quelque chose de beau en lui mais plutôt, d'être propre, de soigner notre apparence, notre allure et surtout de savoir valoriser nos atouts.


 

Notre look est important. Il joue sur la confiance que nous avons en nous-même et conséquemment, sur celle que nous inspirons aux autres. Le look ne se résume pas aux vêtements. Il désigne à la fois une façon de s'habiller, une allure générale, un style, une attitude. Il traduit en réalité l'image réelle que nous présentons aux autres.


 

 

L'image non verbale que nous projetons vaut son pesant d'or dans notre manière de communiquer. Il n'est jamais ennuyeux de suivre la présentation (fût-elle longue) d'une personne agréable à regarder et à écouter.


 

Parfois nous avons des chefs dont nous sommes très peu fiers à cause du déficit d'image qu'ils trainent. Plus grave encore, ils ne s'écoutent pas et ils n'écoutent pas les autres.

 


Nous en souffrons au quotidien parce que nous sommes convaincus qu'ils ne s'amélioreront jamais.

 

 
   Keba Diallo


 
 
Copyright © 2012:  Vision Competences - Tous Droits Réservés